6
Mar

Q.I moyen des myopes, emmétropes et hypermétropes.

Une nouvelle étude (Intelligence, 2017) pointe le plus haut Q.I des myopes par rapport aux emmétropes (yeux sans défaut).

Fait intéressant: les hypermétropes de naissance auraient un Q.I moyen en dessous de la moyenne.

Q.I moyen des myopes > emmétrops > hypermétropes

Les yeux ne sont-ils pas le miroir de l'âme ? En tout cas ils sont des extensions du cerveau et ils proviennent, comme lui, de la couche ectodermique au stade embryonnaire. Les myopes ont des yeux trop gros (trop longs) de sorte que l'image se forme en avant de la rétine.
Les emmétropes ont des yeux normaux, et les hypermétropes ont
des yeux trop petits (trop courts), de sorte que l'image se forme à l'arrière de la rétine.
Une hypothèse envisagée est que les mêmes gènes régulent la taille du cerveau et celle des yeux, expliquant la relation entre la myopie et Q.I plus élevé,
et entre l'hypermétropie et un plus bas Q.I. Elle peut également expliquer la corrélation positive entre l'intelligence et la myopie (plus la myopie est importante, plus le Q.I moyen est élevé).

Il est intéressant de noter que la fréquence de myopie congénitale est parallèle au Q.I moyen racial: (1) les ashkénazes ont ainsi la plus haute fréquence de myopie de naissance, suivis par (2) les est-asiatiques puis (3) les européens. Viennent ensuite (4) les nord-africains et moyen-orientaux et enfin les (5) africains.

Quid des variations raciales dans les fréquences d'hypermétropie de naissance ?

"Refractive state, intelligence, education, and Lord's paradox" Intelligence Volume 61, March–April 2017, Pages 115–119.

Voir également "Major Intelligence Gene Tied to Myopia: A Review", Karlsonn Jon L, 2009.

Back to Top