15
Apr

Laurent Alexandre "Le tabou du Q.I est suicidaire"

Laurent Alexandre est chirurgien-urologue, fondateur du célèbre site Doctissimo et chroniqueur régulier au Monde et au Huffington Post.

Dans l'article qu'il publie dans l'express ce 02 avril 2017, il explique que le tabou du Q.I est suicidaire.

"Parler du quotient intellectuel conduit les bien-pensants à sortir immédiatement la gousse d'ail et le crucifix. Un QI élevé est pourtant la principale défense dans le monde qui vient (...)
Il est illusoire, voire délirant, de penser que les Français auront un avantage dans la compétition mondiale avec des capacités intellectuelles inférieures aux Asiatiques"

Laurent Alexandre explique que le haut Q.I des est-asiatiques fut un élément déterminant dans ce qui a été appelé à posteriori le "miracle économique coréen", le "miracle économique chinois" ou le "miracle économique japonais". Rien d'étonnant pourtant, car l'intelligence moyenne d'une population est l'élément essentiel du niveau de prospérité: le Q.I moyen national corrèle à +0.85 avec l'indice de développement humain.

Le docteur Alexandre ne précise pas que la haute intelligence des est-asiatiques est avant tout génétique; Ces populations ont -comparativement aux européens- une plus haute fréquence d'allèles pour une haute intelligence; un cerveau plus volumineux; un temps de réaction plus rapide.

En réalité ce n'est pas tant le "tabou du Q.I" que celui des différences raciales. Les différences d'intelligence entre populations contreviennent frontalement à l'idéologie égalitariste dominante. Comme le disait le prix Nobel de médecine James Watson dans son dernier ouvrage (2008) "la volonté égalitaire de répartir le pouvoir intellectuel de façon égale entre les populations n'est pas suffisante pour qu'il en soit ainsi".

Tableau ci-dessous pointant les principales différences (notamment cérébrales et intellectuelles) entre africains, européens et est-asiatiques.
Extrait de « Rushton’s contributions to the study of mental ability », Arthur R. Jensen, Personality and Individual Differences, 2012

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to Top