6
Mar

Q.I moyen des myopes, emmétropes et hypermétropes.

Une nouvelle étude (Intelligence, 2017) pointe le plus haut Q.I des myopes par rapport aux emmétropes (yeux sans défaut).

Fait intéressant: les hypermétropes de naissance auraient un Q.I moyen en dessous de la moyenne.

Q.I moyen des myopes > emmétrops > hypermétropes

Les yeux ne sont-ils pas le miroir de l'âme ? En tout cas ils sont des extensions du cerveau et ils proviennent, comme lui, de la couche ectodermique au stade embryonnaire. Les myopes ont des yeux trop gros (trop longs) de sorte que l'image se forme en avant de la rétine.
Les emmétropes ont des yeux normaux, et les hypermétropes ont
des yeux trop petits (trop courts), de sorte que l'image se forme à l'arrière de la rétine.
Une hypothèse envisagée est que les mêmes gènes régulent la taille du cerveau et celle des yeux, expliquant la relation entre la myopie et Q.I plus élevé,
et entre l'hypermétropie et un plus bas Q.I. Elle peut également expliquer la corrélation positive entre l'intelligence et la myopie (plus la myopie est importante, plus le Q.I moyen est élevé).

Il est intéressant de noter que la fréquence de myopie congénitale est parallèle au Q.I moyen racial: (1) les ashkénazes ont ainsi la plus haute fréquence de myopie de naissance, suivis par (2) les est-asiatiques puis (3) les européens. Viennent ensuite (4) les nord-africains et moyen-orientaux et enfin les (5) africains.

Quid des variations raciales dans les fréquences d'hypermétropie de naissance ?

"Refractive state, intelligence, education, and Lord's paradox" Intelligence Volume 61, March–April 2017, Pages 115–119.

Voir également "Major Intelligence Gene Tied to Myopia: A Review", Karlsonn Jon L, 2009.

Comments

  1. Val says:

    Bonjour,
    Je suis très surprise qu'une étude ose lier le haut QI et la myopie. Pour moi, cette affirmation n'est pas scientifique et est le résultat d'un biais. Je tenais ici à m'en expliquer.
    Il a en effet été prouvé que le développement de la myopie est dû à l'élongation du globe oculaire (oeil trop long). Ceci se produit lorsque les enfants ne bénéficient pas jusqu'à leurs 11 ans d'une exposition suffisante à la lumière naturelle extérieure (=UV), quelle que soit l'activité physique qui y était pratiquée. Pour ces enfants, il semblerait qu'il y ait eu un défaut de sécrétion de dopamine au niveau rétinien, laquelle est stimulée par la lumière. Or, la dopamine a un effet inhibiteur sur la croissance oculaire. Ceci expliquerait que l'oeil se met à croître dans sa longueur : il n'a plus de frein (http://www.gatinel.com/recherche-formation/myopie-definition-mecanismes-epidemiologie-facteurs-de-risques/facteurs-de-risque-de-la-myopie/).
    Pour être scientifique, ce qu'il faudrait comparer, ce sont les individus à haut QI issus de mêmes fratries ainsi que le temps qu'ils avaient passé en moyenne à l'extérieur pendant leur l'enfance. Je pense qu'on découvrirait très rapidement que les Hauts Potentiels hyperactifs (qui s'ignorent) qui sortaient sans cesse pour se défouler en extérieur (notamment sport en plein air) ont eu moins de problèmes de myopie par la suite que leurs homologues HP plus calmes qui restaient à l'intérieur du foyer pour des activités plus posées (lecture, bricolage etc...) et qui ont fini par faire de longues études par goût de l'effort de rester assis sur une chaise, tout en étant reconnus populairement comme "doués d'une grande intelligence".
    Notez que le haut QI est en général héréditaire et qu'il est souvent présent dans toute une fratrie. Selon moi, le niveau d'étude n'a aucune incidence sur la myopie. Le seul facteur à prendre en compte est l'exposition aux UV durant l'enfance. On peut en effet être né HP hyperactif sans le savoir, parfois même avoir été simplement diagnostiqué "hyperactif" en ratant les tests de QI (tellement on trouve que c'est idiot à faire), avoir passé toute son enfance à sortir pour se défouler, ne pas avoir eu le goût pour rester à un bureau à faire ses devoirs...et n'avoir pas fait de longues études parce qu'on est passé à côté du diagnostic de détection HP. C'est d'ailleurs petit à petit en train de changer parce qu'on les détecte plus facilement aujourd'hui via différentes asbl actives dans la "douance".
    J'espère un jour être lue par des scientifiques ou des journalistes. Cela fait des années que je constate que tout et n'importe quoi est écrit à ce sujet, sans vision globale de la chose. L'aspect que je viens de décrire au sujet de la myopie manque véritablement aujourd'hui de nuance dans la littérature scientifique. Et j'attends avec impatience qu'une étude viennent corroborer mon intuition.

  2. Al says:

    Bonjour, je suis choqué par cette étude. Je suis hypermétrope astigmate avec un oeil plus fort que l'autre. Je ne me sens pas plus idiot qu'un autre mais ce genre d'étude pousse à se poser de graves questions. Si elle s'avérait être exact il faudrait surement plus de chiffres et de statistiques. J'avais déja lu certains articles sur la myopie et le QI avec une corrélation positive. En revanche je ne peux m' empécher en tant qu' hypermétrope de remettre intégralement en cause la corrélation entre hypermétropie et baisse du QI. En effet j'ai une QI < 120 et me demande si l'étude a bien comparé avec un nombre suffisant de sujets les résultats obtenus au test de QI et en outre de quel test s'agissait-il exactement ? Y'a t'il un lien avéré entre hypermétropie et un QI plus bas que la moyenne ? Les test ne sont-ils pas tout simplement mieux adaptés aux personnes n'ayant pas de problème de vision de près ? Une dernière chose, prenons un exemple, Si les myopes ont un QI moyen de 110, les personnes sans défaut visuel de 100 et les hypermétropes de 90 quel est le QI moyen des aveugles ? Désolé pour toutes ces questions mais je ne suis qu'un hypermétrope curieux après tout.

    1. Julien says:

      C'est parce que vous n'avez pas compris ce qu'est une corrélation et une distribution. La plupart des gens qui refusent de voir les faits quand il est question d'études sur le QI le font parce qu'ils ne comprennent pas ces deux choses.

      On peut tout à fait avoir un QI de 200 et être hypermétrope.

      Cependant dans une population de gens avec un QI de 200, d'après l'étude, il y aura énormément plus de myopes que d’hypermétropes.

      1. Alexis says:

        J'ai très bien compris l'aspect statistique de l'étude et ne refuse pas de voir les faits. Au contraire, je trouve cette corrélation étonnante, intéréssante mais pas définitive, comme je l'ai dit cette étude soulève d'autres questions et si elle me choque personnelement je ne l'a remet pas intégralement en questions. Je me demande entre autre si étant issu d'une mère myope et d'un père hypermétrope on peut être hypermétrope et porteur hétérozygote du gène de la myopie ? En dehors de cela se pose aussi la question de la corrélation avec le degrès d'hypermétropie ou de myopie et le QI. Sinon je trouve ce blog et le site http://www.intelligence-humaine.com/ très intéréssant et très bien tenu et remercie ses auteurs.

  3. Billy says:

    C'est marrant dés qu'on parle de QI moyen plein de gens se braquent.
    Mais prenez moi, par exemple, je suis myope et cet article ne me vexe pas.

  4. kowalsky says:

    Moi même hypermétrope 14 aux 2 yeux je ne devrais pas avoir un QI de 135 ni mon père de 140 ... ni ma fille de 155...
    et qu'en est il des pilotes de chasse ? les tests qu'ils passent laissent tout à penser que leur QI est au delà de 115, je pense que les chercheurs devraient revoir certaines de leur conclusion et surtout réviser leurs hypothèses....Il y a certainement qq chose qui échappe...

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to Top