15
Apr

Laurent Alexandre "Le tabou du Q.I est suicidaire"

Laurent Alexandre est chirurgien-urologue, fondateur du célèbre site Doctissimo et chroniqueur régulier au Monde et au Huffington Post.

Dans l'article qu'il publie dans l'express ce 02 avril 2017, il explique que le tabou du Q.I est suicidaire.

"Parler du quotient intellectuel conduit les bien-pensants à sortir immédiatement la gousse d'ail et le crucifix. Un QI élevé est pourtant la principale défense dans le monde qui vient (...)
Il est illusoire, voire délirant, de penser que les Français auront un avantage dans la compétition mondiale avec des capacités intellectuelles inférieures aux Asiatiques"

Laurent Alexandre explique que le haut Q.I des est-asiatiques fut un élément déterminant dans ce qui a été appelé à posteriori le "miracle économique coréen", le "miracle économique chinois" ou le "miracle économique japonais". Rien d'étonnant pourtant, car l'intelligence moyenne d'une population est l'élément essentiel du niveau de prospérité: le Q.I moyen national corrèle à +0.85 avec l'indice de développement humain.

Le docteur Alexandre ne précise pas que la haute intelligence des est-asiatiques est avant tout génétique; Ces populations ont -comparativement aux européens- une plus haute fréquence d'allèles pour une haute intelligence; un cerveau plus volumineux; un temps de réaction plus rapide.

En réalité ce n'est pas tant le "tabou du Q.I" que celui des différences raciales. Les différences d'intelligence entre populations contreviennent frontalement à l'idéologie égalitariste dominante. Comme le disait le prix Nobel de médecine James Watson dans son dernier ouvrage (2008) "la volonté égalitaire de répartir le pouvoir intellectuel de façon égale entre les populations n'est pas suffisante pour qu'il en soit ainsi".

Tableau ci-dessous pointant les principales différences (notamment cérébrales et intellectuelles) entre africains, européens et est-asiatiques.
Extrait de « Rushton’s contributions to the study of mental ability », Arthur R. Jensen, Personality and Individual Differences, 2012

11
Dec

Corrélation positive entre taille de la pupille et intelligence.

Les individus plus intelligents ont une plus grande pupille, ceci même en condition passive « de base ».

Ceci serait en lien avec l'activité du locus coeruleus (LC) et du système noradrénergique (LC-NS pour Locus Coeruleus Norepinephrin System). La taille de la pupille est généralement une bonne estimation de l'activité du LC. Le LC, qui a des projections dans l'ensemble du cerveau et du système nerveux central, relache de la noradrénaline ce qui permet de faciliter la captation des informations sensorielles importantes et la suppression des réponses à des stimuli peu importants.

Un déficit du LC-NS mène a des troubles cognitifs et de l'attention.

Ci-dessous, taille de la pupille en fonction du Q.I (facteur g).


pupille intelligenceRéférence: Tsukahara J.S et al. (2016) "The relationship between baseline pupil size and intelligence", Cognitive Psychology 91, 109–123.

25
Sep

Les bébés avec une plus grosse tête sont plus intelligents.

Les bébés avec une tête plus grosse sont plus intelligents "The independent", 19 septembre 2016.

Rien de nouveau, étant donné la corrélation positive entre la capacité cranienne et le Q.I (corrélation moyenne de +0,45).

Les bébés avec une plus grosse tête sont en moyenne plus intelligents et ont plus de chances d'obtenir un diplome universitaire.

Pour rappel, les africains donnent naissance à des nouveaux-nés avec un volume cranien plus petit. Ils ont d'ailleurs un pelvis plus étroit.

rtyu
Image extraite de "Progressive changes in brain size and musculo-skeletal traits in 7 hominids populations", human evolution, vol. 19, n°3, 2004.

7
Aug

DUF1220 est linéairement associé à l'intelligence !

Duf1220 est une variation génétique de type "CNV" (copy number variation), à savoir une séquence génétique qui se répète dans le génome (sur le chromosome 1 pour être précis). Le nombre de répétition de cette structure dans le génome semble associé linéairement à l’intelligence, ceci aussi bien dans une perspective évolutive inter-espèce (les homo sapiens ont le plus grand nombre de copie DUF1220, plus de 260) que dans une perspective intra-espèce (les homo sapiens plus intelligents ont un plus grand nombre de DUF1220 dans leur génome).

"DUF1220 copy number is linearly associated with increased cognitive function as measured by total IQ and mathematical aptitude scores" , Human Genetics, , Volume 134, Issue 1, pp 67–75.

Tableau ci-dessous: perspective évolutive et comparaison du nombre de DUF1220 par espèce.

duf1220

On ne sait pas encore énormément sur cette variation génétique (on en saura certainement beaucoup plus dans quelques années) mais il est très probable que le nombre de répétition DUF1220 varie entre les populations humaines. Ainsi, les africains, qui ont en moyenne un cerveau de plus petite taille, 1280 cc et un Q.I moyen de 80, ont probablement un nombre moindre de répétition DUF1220 sur leur chromosome 1 que les européens (1369 cc et un Q.I moyen de 100), et ces derniers ont probablement moins de répétition DUF1220 sur leur chromosome 1 que les asiatiques de l'est (1416 cc et 106 de Q.I moyen).

A vrai dire, il est probable que la fréquence de DUF1220 soit fortement corrélée aux différences raciales de Q.I et de volume cérébrale (tableau ci-dessous extrait de "Le quotient intellectuel, ses déterminants et son avenir", 2009, sous la direction de Serge Larivée, université de Montréal). 

race brain


L'avenir nous dira quoi, mais Helmuth Nyborg évoque déjà cette hypothèse

 

6
Aug

Corrélation entre le Q.I et la vitesse de sédimentation erythrocytaire (ESR)

L'ESR (erythrocyte sedimentation rate ou vitesse de sédimentation érythrocytaire) est une mesure indirecte du niveau d'inflammation. Plusieurs études ont déja montré une association inverse entre niveau d'inflammation et intelligence. Un ESR élevé est également un facteur pronostic de troubles cardio-vasculaires plus tard dans la vie.

Le Q.I est catégorisé par décile (décile 1 = 81 de Q.I ; décile 2 = 87 de Q.I ; décile 3 = 92 de Q.I ; décile 4 = 96 de Q.I ; décile 5 = 100 de Q.I ; décile 6 = 104 de Q.I ; décile 7 = 108 de Q.I  ; décile 8 = 113 de Q.I ; décile 9 = 119 de Q.I)

"Association between erythrocyte sedimentation rate and IQ in Swedish males aged 18–20" Brain, Behavior, and Immunity 24 (2010) 868–873.

sedimentation

22
May

Un "réseau de gènes impliqués dans l'intelligence" identifié

Une équipe de plus d'une trentaine de chercheurs autralo-européens, sous la direction du professeur Michael R. Johnson, vient de mettre en évidence un "réseau de gènes" impliqués dans l'intelligence. Les résultats ont été publiés dans Nature neuroscience.

"Deux réseaux de gènes appelés M1 et M3 comprenant respectivement un millier et 150 gènes ont ainsi été identifiés comme déterminant. Non seulement dans les performances cognitives, mais également - dans le cas où certaines mutations interviennent - lorsqu'apparaissent des maladies telles que l'épilepsie, la schizophrénie ou l'autisme"

"Ce qu'il y a d'excitant, c'est que les gènes mis en évidence partagent probablement un mécanisme de régulation commun, ce qui signifie que nous pouvons potentiellement manipuler un ensemble de gènes dont l'activité est liée à l'intelligence humaine. Nos travaux suggèrent qu'il pourrait être possible de travailler sur ces gènes cibles pour modifier l'intelligence. Même s'il ne s'agit pour l'instant que d'une possibilité théorique"

Systems genetics identifies a convergent gene network for cognition and neurodevelopmental disease, Nature neuroscience. 

intelligence M1 M3 Johnson genes

1
May

Q.I et myopie: amusante publicité des opticiens Krys.

Les opticiens Krys ont récemment fait un coup de pub en mentionnant sur leur site le lien entre Q.I plus élevé et myopie.

http://www.krys.com/krys-le-mag/psycho/myopie-qi

Pour appuyer leurs propos, ils citent l'étude de Karlsson (2009) publiée dans le Mankind Quarterly.

opticien krys

26
Apr

Estimation du Q.I par neuro-imagerie.

Une équipe de scientifiques sino-américano-coréens vient de développer une méthode pour estimer assez précisément le Q.I par un simple MRI (Magnetic Resonnance Imaging ou Imagerie cérébrale par Résonance Magnétique).

Pour ce faire, les chercheurs se focalisent particulièrement sur la substance grise et blanche du cerveau. Les auteurs expliquent que cette méthode est particulièrement intéressante pour estimer l'intelligence de très jeunes enfants à qui il n'est pas encore possible de faire passer des tests de Q.I.

L'article entier ici, en open acces. Wang L, Wee C-Y, Suk H-I, Tang X, Shen D (2015) MRI-Based Intelligence Quotient (IQ)

Ci-dessous, 4 différentes méthodes d'estimation employées (cliquer pour agrandir).

I.Q IRM intelligence neuroimaging

Back to Top